Une usine de filtration à la fine pointe de la technologie à la Ville de Windsor

19 novembre 2020

La Ville de Windsor est fière d’annoncer l’inauguration de l’usine de filtration Marcel Bédard après d’importants travaux d’agrandissement et de modernisation. Grâce à des investissements totaux de 12,3 M$, la plus importante infrastructure municipale de Windsor est maintenant équipée d’un procédé moderne qui permettra d’abandonner le chlore au printemps prochain pour faire place au mode de désinfection à la monochloramine.

« Les citoyens de la Ville de Windsor sont maintenant dotés d’une usine de filtration complètement revue qui permet de respecter les plus hautes normes en matière d’eau potable. Nous sommes très fiers de ce projet de longue haleine qui était prioritaire pour nous. Un espace plus grand avec des équipements technologiques permettra d’offrir un service de très haute qualité aux citoyens ! », note Mme Sylvie Bureau, mairesse de la Ville de Windsor.

« Je tiens à souligner le travail de ma collègue Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, dans la réalisation de ce projet. La Ville de Windsor bénéficie aujourd’hui d’une infrastructure d’eau conforme et sécuritaire qui contribue à un milieu de vie sain pour l’ensemble de la population. À titre de ministre responsable de la région, je suis heureux que ce projet soit finalisé ! », a déclaré M. François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

« Alors que les travaux sont maintenant terminés, je partage la fierté de la Ville de Windsor pour la concrétisation de cette nouvelle usine de traitement d’eau. Ici comme partout au Québec, permettre aux citoyennes et aux citoyens l’accès à une eau potable de qualité est une priorité pour notre gouvernement », a fait savoir M. André Bachand, député de Richmond

Entamée en janvier 2019, la modernisation comprend une nouvelle prise d’eau, un nouveau poste d’eau brute, des bassins de contact pour améliorer le prétraitement et un changement de mode de désinfection aux rayons ultraviolets et à la monochloramine. Ces réalisations ont été possibles grâce à l’aide financière de 7,5 M$ accordée dans le cadre du programme PRIMEAU du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec (MAMH), à cela s’ajoute une contribution de 1 M$ provenant du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec 2014-2018 (TECQ).

DE NOMBREUSES AMÉLIORATIONS

Les Windsorois peuvent compter sur une nouvelle chaîne de traitement plus robuste et stable. Le chlore sera éventuellement abandonné pour faire place au mode de désinfection à la monochloramine. Cette dernière étape sera finalisée au printemps prochain. Il s’agit d’un désinfectant secondaire considéré comme étant l’un des meilleurs et des plus efficaces pour le maintien de la désinfection de l’eau potable dans le réseau d’aqueduc. Très populaire aux États-Unis et au Canada, l’eau monochloraminée peut être consommée sans danger et nettoie du même coup le réseau d’aqueduc. Cependant, les patients soumis à la dialyse et les propriétaires de poissons, de reptiles aquatiques et d’amphibiens doivent prendre certaines précautions.

De surcroit, l’ajout de trois réacteurs à rayons ultraviolets optimise considérablement l’étape de désinfection et procure une efficacité maximale quant à l’élimination des bactéries et virus. De plus, l’usine de filtration est munie d’une toute nouvelle prise d’eau brute à trois mètres du fond de la rivière Watopeka, ce qui diminue considérablement les résidus dans l’eau à la source. L’ajout de bassins de contact, qui permettent notamment le dosage de charbon actif, va donner lieu à une eau complètement inodore et incolore.

Il est à noter aussi que les fuites d’eau dans le réseau ont considérablement diminué grâce à la modernisation du poste de surpression et à la réfection des réserves d’eau, qui n’avaient pas été revues depuis de nombreuses années.

L’USINE MARCEL BÉDARD : HONNEUR POUR UN TRAVAILLEUR DE L’USINE

La Ville de Windsor a profité de la fin des travaux pour inaugurer le tout nouveau nom de l’usine : Usine de filtration Marcel Bédard. En l’honneur du technicien en traitement de l’eau dévoué durant 37 ans, ce nouveau nom souhaite souligner son important apport dans la production de l’eau potable de qualité de 1973 à 2010.

« Je me sens privilégiée d’avoir fait partie de l’équipe aussi longtemps. C’était un emploi que j’aimais, et je suis très touché d’avoir été nommé par mes collègues. C’est une très belle reconnaissance ! », souligne M. Bédard.

Soulignons également que le projet de modernisation a été porté par des employés municipaux dévoués et motivés. Le surintendant du traitement des eaux, Francis Nicol, ainsi que son équipe de quatre techniciens ont maintenu une production d’eau potable de qualité durant la durée des travaux qui exigeaient temps et investissement.

« Depuis 2015, l’usine de filtration adhère au Programme d’excellence en eau potable du Réseau Environnement, qui vise des objectifs plus sévères que ceux du Règlement sur la qualité de l’eau potable, et cette participation nous motive à nous surpasser quotidiennement ! Grâce à l’amélioration continue, l’équipe est bien outillée pour offrir un service de qualité supérieure à Windsor. D’ailleurs, nous venons tout juste de gagner 3 étoiles pour l’année 2019 ! », souligne M. Nicol.

Ci-dessus : Marcel Bédard