Traitement des eaux

L’usine de filtration Marcel Bédard a été inauguré en novembre 2020 après d’importants travaux d’agrandissement et de modernisation. Les Windsorois peuvent compter sur une nouvelle chaîne de traitement plus robuste et stable.

Grâce à des investissements totaux de 12,3 M$, la plus importante infrastructure municipale de Windsor est maintenant équipée d’un procédé moderne qui permettra d’abandonner la désinfection au chlore au printemps 2021 pour faire place au mode de désinfection aux rayons ultraviolets et à la monochloramine. Il s’agit d’un désinfectant secondaire considéré comme étant l’un des meilleurs et des plus efficaces pour le maintien de la désinfection de l’eau potable dans le réseau d’aqueduc. Très populaire aux États-Unis et au Canada, l’eau monochloraminée peut être consommée sans danger.

Cependant, les patients soumis à la dialyse et les propriétaires de poissons, de reptiles aquatiques et d’amphibiens doivent prendre certaines précautions. Pour plus d’informations concernant la monochloramine, merci de lire la prochaine section ici-bas.

AJOUTS

  • Trois réacteurs à rayons ultraviolets qui optimisent considérablement l’étape de désinfection et procure une efficacité maximale quant à l’élimination des bactéries et virus ;
  • Nouvelle prise d’eau brute à trois mètres du fond de la rivière Watopeka, ce qui diminue considérablement les résidus dans l’eau à la source ;
  • Bassins de contact, qui permettent notamment le dosage de charbon actif, pour une eau complètement inodore et incolore ;
  • Réduction des fuites d’eau dans le réseau grâce à la modernisation du poste de surpression et à la réfection des réserves d’eau, qui n’avaient pas été revues depuis de nombreuses années.

Bilan de la qualité de l’eau potable 2020

L'eau monochloraminée : quoi savoir?

En conformité avec le Règlement sur la qualité de l’eau potable du Québec, la Ville de Windsor prévoit abandonner la désinfection de l’eau au chlore à la fin du mois de mai prochain pour faire place au mode de désinfection à la monochloramine et aux rayons ultraviolets.

Les chloramines sont utilisées depuis près de 90 ans comme désinfectant dans le traitement de l’eau potable. La désinfection secondaire à la monochloramine est considérée comme étant l’une des plus stables pour le maintien de la désinfection de l’eau potable dans le réseau d’aqueduc. Populaire aux États-Unis et au Canada, l’eau monochloraminée peut être consommée sans danger.

Seules les personnes devant se soumettre à domicile ou en milieu de soins à la dialyse ainsi que les propriétaires de poissons, de reptiles aquatiques et d’amphibiens doivent prendre certaines précautions avec l’eau monochloraminée.

Créée par un mélange technique de chlore et d’ammoniac, la monochloramine est utilisée comme désinfectant secondaire pour maintenir la désinfection de l’eau potable dans le réseau d’aqueduc. Les chloramines sont utilisées depuis près de 90 ans comme désinfectant dans le traitement de l’eau potable.

À la Ville de Windsor, la désinfection primaire est aux rayons ultraviolets (UV) et la désinfection secondaire est à la monochloramine pour conserver la désinfection dans le réseau d’aqueduc.

 

  • Afin de respecter les plus hautes normes en matière d’eau potable, la Ville de Windsor a modernisé l’usine de filtration Marcel-Bédard pour abandonner la désinfection de l’eau au chlore et, ainsi, éliminer la production de trihalométhanes (THM) lors de la désinfection de l’eau.
  • En plus d’être inodore et incolore, la désinfection secondaire à la monochloramine est l’une des meilleures pour le maintien de la désinfection de l’eau potable dans le réseau d’aqueduc.

Oui, c’est sécuritaire pour les humains et les animaux de compagnie. L’eau monochloraminée peut être consommée sans danger. Les chloramines sont utilisées depuis près de 90 ans comme désinfectant dans le traitement de l’eau potable, et sont présentes dans le traitement des eaux depuis de nombreuses années au Canada et aux États-Unis.

Si vous possédez un système de traitement de l’eau à domicile, nous vous invitons à communiquer avec votre fournisseur.

 

Comparativement à l’eau chlorée, l’eau monochloraminée est incolore, inodore et sans saveur.

Le traitement de l’eau potable est sélectionné en fonction de la source d’eau brute, puisque toutes les eaux potables ne sont pas identiques. Les caractéristiques de l’eau ainsi que le système de distribution de chaque usine de traitement des eaux déterminent la méthode de désinfection appropriée. À la Ville de Windsor, la désinfection secondaire à la monochloramine, ajoutée à la désinfection aux rayons ultraviolets, s’est avérée la meilleure option pour offrir une eau de qualité supérieure aux citoyens.

Oui. Vous devez continuer votre processus de chloration habituelle.

 

Oui ; l’eau monochloraminée est sans danger pour les plantes et les jardins.

 

 

Informations médicales

Selon Santé Canada, l’eau monochloraminée ne doit pas être utilisée pour le traitement par dialyse sans précaution au préalable.

Tout comme le chlore, la monochloramine doit être neutralisée avant que l’eau entre en contact avec le sang. Les appareils de dialyse utilisés à domicile sont munis d’un système de traitement permettant aussi d’éliminer la monochloramine; les personnes dialysées doivent continuer à utiliser la procédure habituelle. Pour toute question supplémentaire, la Ville de Windsor invite les personnes concernées à prendre contact avec leur clinique de dialyse.

Toutefois, notez que les patients soumis à des traitements de dialyse peuvent boire, cuisiner ou se laver avec de l’eau monochloraminée.

 

 

Oui. Bien que le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke n’ait pas de clinique de dialyse dans la région de Windsor et Val-Joli, il offre un soutien aux personnes dialysées à domicile. Ainsi, la clinique de dialyse à domicile a été informée de ce changement.

 

Oui, puisque l’eau ne pénètre pas dans le système sanguin.

Propriétaires de poissons, de reptiles aquatiques et d'amphibiens

La monochloramine, tout comme le chlore, peut être nocive pour les poissons et d’autres formes de vie aquatique. Des précautions particulières doivent être prises pour éliminer la monochloramine présente dans l’eau. Il est recommandé d’employer des produits antichlore lors de changements d’eau et d’effectuer seulement des changements partiels du volume d’eau. Pour assurer une élimination optimale, la Ville de Windsor invite les aquariophiles à consulter un spécialiste dans une animalerie.

 

Si vous possédez un tel système, renseignez-vous auprès du fabriquant. Pour assurer une élimination optimale, la Ville de Windsor invite les aquariophiles à consulter un spécialiste dans une animalerie.

Oui. L’eau monochloraminée a les mêmes effets sur les poissons d’eau de mer que sur les poissons d’eau douce. Des précautions particulières doivent être prises avec les deux types d’aquarium.

Non. Contrairement au chlore qui se dissipe lorsqu’on laisse l’eau se reposer pendant quelques jours, la monochloramine doit être éliminée. Pour assurer une élimination optimale, la Ville de Windsor invite les aquariophiles à consulter un spécialiste dans une animalerie.