WINDSOR: la petite ville qui en offre gros

CAPITALES STUDIO – 18 septembre 2018 – On associe souvent Windsor à la papetière Domtar, mais le tissu économique de la ville est bien plus varié ! «Domtar est évidemment un fleuron et un grand partenaire, mais nous comptons également sur plusieurs autres belles entreprises», rappelle la mairesse, Sylvie Bureau.

Le Parc d’affaires de la 55 témoigne de ce dynamisme. Inauguré en novembre, ce secteur industriel léger compte déjà sur de nouvelles entreprises, et d’autres sont à venir. Quant au Groupe Laroche, bien connu en Estrie, il a acheté la presque totalité des terrains commerciaux à l’entrée du parc afin de construire un complexe commercial d’envergure. «Le gouvernement n’a pas hésité à investir pour l’extension du réseau de distribution de gaz naturel, un beau vote de con­fiance pour notre projet. Nous proposons ainsi aux industriels toutes les infrastructures nécessaires: aqueduc, égoût, fibre optique, etc.»

Le nouveau bâtiment de l’entreprise Profusion sera construit dans le Parc d’affaires de la 55.

Par sa situation géographique, le Parc offre non seulement une vitrine de choix aux industries, mais il permet aussi de dévier une partie du trafic lourd du centre-ville. La Ville propose également plusieurs incitatifs fiscaux pour encourager la venue d’entreprises ou soutenir celles en croissance. Par ailleurs, Windsor compte sur un centre de formation professionnelle réputé, ce qui contribue à former sur place une main-d’œuvre qualifiée.

Très axée sur l’humain, Windsor s’investit beaucoup dans le bien-être de ses citoyens. Que ce soit par des représentations auprès de certaines instances, des appuis ou de l’aide financière, elle travaille fort à maintenir ou à offrir des services. «On s’est notamment battu pour maintenir une petite salle d’urgence; nous sommes la seule ville de la MRC du Val-Saint-François à avoir ce service. À la construction du nouveau complexe abritant l’hôtel de Ville, on tenait à y inclure un espace pour une clinique médicale. La Ville s’est aussi beaucoup engagée dans le projet qui a permis, il a quelques années, la construction d’une grande résidence pour aînés, afin que nos citoyens puissent rester dans leur patelin. Autre exemple : on a soutenu le Centre de répit Théo Vallières, un centre pour adolescents et jeunes adultes atteints d’une déficience intellectuelle légère et moyenne. On a donc beaucoup à offrir pour une ville de 5500 habitants. (suite)