Windsor se dote d’un règlement sur les poulaillers urbains

Lors de la rencontre du conseil municipal tenue hier soir (4 février 2019), la Ville de Windsor a emboîté le pas de plusieurs municipalités du Québec en modifiant son règlement de zonage afin de permettre l’élevage ou la garde de poules à des fins personnelles, en milieu urbain et selon certaines conditions.

« Nous savons que plusieurs citoyens du territoire possèdent des poulaillers urbains, nous souhaitions ajuster notre règlement de zonage afin d’encadrer la situation, en tout respect pour la volonté des propriétaires et de leurs voisinages, » a mentionné la mairesse Sylvie Bureau.

En résumé, le nouveau règlement défini les termes « enclos » et « poulailler urbain », il en spécifie l’implantation et défini les dimensions des aménagements. L’élevage ou la garde de poules à des fins personnelles sera permis dans l’ensemble des zones résidentielles autorisant déjà l’usage unifamilial isolé. Le terrain devra avoir une superficie minimale de 1100 m2 (11 840 pi2) et un maximum de 3 poules sera permis par terrain. Les poules devront demeurées à l’intérieur du poulailler ou de l’enclos et aucune odeur ne devra être perceptible aux limites du terrain. Enfin, les activités commerciales (vente d’œufs, de viande, de fumier, etc.) sont prohibées et l’abattage des poules devra se faire par un abattoir agréé ou un vétérinaire.

Ce changement de règlement entrera en vigueur le 13 février 2019. Les citoyens qui désireront avoir un poulailler urbain devront faire une demande de permis à cet effet. Pour plus d’information sur ce changement de règlement, les citoyens peuvent contacter Emmanuelle Lescault, inspectrice en bâtiment au 819-845-7888 poste 326.